Identifiants personnels


Moi ... Moi ... et re Moi
  Sociologie 

Mythologies

dimanche 20 novembre 2005, modifié le 22 novembre 2005, par Quentin Drouet

Aucun tag n'est associé

L’Antiquité avait son Oedipe, le Grand Siècle son roi Soleil, et voilà que Barthes donne à la France de l’après-guerre ses nouveaux emblèmes : la DS Citroën, le Tour de France, le steak frites... Tous objets d’un culte bourgeois, ils deviennent de véritables mythes pour une société qui finit par se penser à travers eux. Mais si Barthes se penche avec la rigueur de l’ethnologue sur ces nouveaux mythes, c’est pour mieux en dénoncer les mécanismes : l’idéologie dominante ne s’inventerait ainsi des valeurs que pour légitimer des "normes bourgeoises" qui en manquent singulièrement...

Écrites quotidiennement de 1954 à 1956, ces mythologies déploient une écriture fine, cultivée et juste, à lire comme autant de petites chroniques savoureuses. Toutefois, on les retiendra avant tout pour l’actualité de leurs propos : sur le même modèle, on trouverait sans peine de nouvelles mythologies, qui ne seraient sans doute pas très éloignées de celles que Barthes, en son temps, mettait en évidence. —Karla Manuele

Amazon.fr

Portfolio

Roland Barthes - Mythologies

Répondre à cet article


commentaires fermes
Propulsé par : SPIP 2.1.26 SVN [21335]