Identifiants personnels


Moi ... Moi ... et re Moi
  Philosophie 

Des nombres et des lettres

dimanche 20 novembre 2005, modifié le 22 novembre 2005, par Quentin Drouet

Paradoxalement c’est peut-être à la réflexion de Khlebnikov sur les nombres et les lettres qu’il faut donner la première place dans son oeuvre ; non parce qu’elle représente une part appréciable de sa production, mais parce que sans elle bien des passages de ses textes poétiques ne peuvent complêtement se comprendre et que de toute façon démarche théorique et démarche poétique sont chez lui consubstancielles l’une à l’autre. Carcette réflexion théorique n’est telle que parce que Khlebnikov a une conception dela poésie très particulière et tout à fait neuve en ce début du XXème siècle. Avec d’autres poètes et avec les peintres de la jeune peinture russe, dont Malévitch, il refuse de continuer à faire de l’oeuvre d’art une reproduction du réel et la veut coupée de tout référent. Alliée à l’exigence de rationalité très spécifique du lieu et du moment, cette coneption de l’art impose de faire de l’oeuvre une combinatoire réglée de ses éléments. D’où la fameuse "inintelligibilité" des poèmes de Khlebnikov qui assemble les éléments verbaux selon les règles tirées de leurs propriétés phoniques. D’où aussi le caractère très particulier et la place dans son oeuvre de sa réflexion sur la langue et le monde. C’est alors tout me réel que Khlebnikov analyse en ses éléments minimaux et propose recomposé selon des lois tirées de leurs propriétés spécifiques. Nous n’y reconnaissons plus alors ni l’organisation de la langue à laquelle nous a habitué la linguistique, ni l’histoire du monde et des hommes telle que nous croyions la connaître. Comme son héros Ka, Khlebnikov traverse les siècles et le sens à la recherche de la rime et des moments congrus, soutenu par l’espoir d’arriver à réduire "tout le savoir à une seule équation".

Le choix présent de textes propose plusieurs échantillons de la réflexion de Khlebnikov sur la langue et presque l’intégratité de son Extrait des tables du destin qui jusqu’à présent n’avait jamais été traduit en français. Mais on trouvera aussi dans ce volume plusieurs textes poétiques importants qui montrent combien la réflexion théorique de Khlebnikov est inséparables de sa production poétique.

Quatrième de couverture.

Portfolio

Velimir Khlebnikov - Des nombres et des lettres

Répondre à cet article


commentaires fermes
Propulsé par : SPIP 2.1.26 SVN [21335]