Identifiants personnels


Moi ... Moi ... et re Moi
  Maitrise C.M.O.P.C (Mémoire) 

Préambule

vendredi 2 décembre 2005, par Quentin Drouet

Aucun tag n'est associé

Quel objet, pièce, manifestation ou toute autre représentation peut être qualifié d’artistique ? Qui à la légitimité de les dénommer comme tels et pourquoi ?

Le rôle de l’art est de porter un regard créatif, critique, interrogatif sur le monde, tout en bousculant les modes de pensées ordinaires... Il entretient des relations constantes avec son environnement, qu’il soit politique, économique ou social... La définition de ce terme reste ambigu dans notre esprit. Son évolution au fil des siècles a incité les théoriciens et autres critiques à élaborer des classifications en fonction des périodes spatio-temporelles de réalisation, des différents courants qui ont créé et mis en oeuvre des modes de représentations différents... Ont-elles encore lieu d’être aujourd’hui ? Pour qu’une oeuvre soit reconnue comme telle, doit-elle forcément être comparée à d’autres ? Doit-elle être considérée comme étant du même type, et ainsi faire partie d’une catégorie fermée, homogène ? Sa reconnaissance relève-t-elle réellement d’une ressemblance avec d’autres ? L’utilisation de nouveaux outils nécessite-t-elle obligatoirement l’ouverture de nouvelles catégories ?

Telles sont les questions qui me tourmentent. A ces interrogations, plutot que de prétendre apporter des réponses, nous tenterons d’ouvrir quelques pistes de réflexion.

Pour ce faire, nous prendrons pour point de départ les expressions « Arts Multimédias » et « Arts Numériques », développées ces trente dernières années par plusieurs théoriciens. Nous tenterons alors de montrer pourquoi l’utilisation de ces deux notions remettent quelque peu en cause l’idée de « disciplinarité » de l’art. Par l’expression « disciplinarité » est désignée l’attitude du monde artistique à constamment cloisonner les différentes formes.

Documents joints

  • Quentin Drouet - Mémoire (PDF – 1.4 Mo)

    Arts Multimédias / Numériques : Leurre ou réelle mutation des arts préexistants ?

Répondre à cet article


commentaires fermes
Propulsé par : SPIP 2.1.26 SVN [21335]